Enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R19C0111

Voici un résumé d’un événement de catégorie 5 pour lequel le BST a envoyé une équipe d’enquêteurs. L’enquête est maintenant terminée.

Table des matières

Déraillement en voie principale

Chemin de fer Canadien Pacifique
Train 369-406
Point milliaire 85,0, subdivision de Taber
près de Barnwell (Alberta)



Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a enquêté sur cet événement dans le but de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n’est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales. Le présent rapport n’est pas créé pour être utilisé dans le contexte d’une procédure judiciaire, disciplinaire ou autre. Voir Propriété et utilisation du contenu.

L'événement

Le 11 octobre 2019, à 2 h 05Note de bas de page 1, 28 wagons (wagons 2 à 29) du train 369-406 du Chemin de fer Canadien Pacifique (CP), qui avançait vers l’ouest à une vitesse approximative de 39 mi/h, ont déraillé au point milliaire 85,0 sur la subdivision de Taber du CP, près de Barnwell, en Alberta. À cet endroit, la vitesse maximale autorisée pour les trains qui circulent vers l’ouest était de 40 mi/h.

Le train avait quitté Medicine Hat, en Alberta, à 23 h 22 le 10 octobre 2019. Le train à traction répartie était composé de 2 locomotives (1 en tête et 1 en queue) et de 100 wagons-trémies couverts chargés de produits céréaliers. Il mesurait 5900 pieds de long et pesait 13 408 tonnes. Personne n’a été blessé et aucune marchandise dangereuse n’a été en cause.

Les passages à niveau des routes Range Road 172 et Range Road 173 ont été bloqués par les wagons déraillés. Le déraillement s’est produit près de l’autoroute 3, mais n’a pas nui à la circulation routière dans la région.

Le train avait passé 2 détecteurs de boîtes chaudes et de pièces traînantes, aux points milliaires 58,6 et 78,8, et aucun défaut n’avait été révélé. Selon les données enregistrées, l’équipe conduisait le train conformément aux exigences du chemin de fer et de la réglementation au moment du déraillement.

L’équipe de train n’a remarqué aucune anomalie sur la voie à proximité du lieu du déraillement, et l’enregistrement de la caméra du train orientée vers l’avant à cet endroit n’a révélé aucun défaut de voie apparent pouvant expliquer le déraillement.

Les rails aux environs du point de déraillement étaient de longs rails soudés de 115 livres fabriqués par Algoma en 1975 et en 1977. Le rail était dans un état acceptable. La voie dans la zone du déraillement avait fait l’objet d’un contrôle des défauts de rail le 14 juin 2019, et aucun défaut n’avait été noté près du point de déraillement.

Le chemin de fer a annoncé qu’un bris de rail avait probablement causé le déraillement. Toutefois, aucun rail brisé n’a été trouvé sur le lieu du déraillement.

Figure 1. Carte montrant le lieu de l’événement (source : Association des chemins de fer du Canada, Atlas des chemins de fer canadiens et Google Earth avec annotations du BST)
Carte montrant le lieu de l’événement (source : Association    des chemins de fer du Canada, <em>Atlas des chemins de fer canadiens</em> et    Google Earth avec annotations du BST)

Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de James Carmichael

James Carmichael travaille au sein de la Direction des enquêtes − Rail et pipeline du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) depuis 2008. Il a été au cours de ces années un enquêteur chevronné dans un bon nombre d'enquêtes dans l'Ouest canadien.

Avant de travailler au BST, M. Carmichael a occupé des postes au sein des services de la mécanique de quatre différentes compagnies de chemin de fer. M. Carmichael a travaillé pour le British Columbia Railway (BCR) de 1980 à 2004, où il a acquis une expérience considérable dans le secteur de la mécanique. Il a notamment occupé le poste de wagonnier et a monté les échelons jusqu'à l'obtention d'un poste de gestion et a été nommé au titre de superviseur général de l'atelier de matériel remorqué. Au cours des 4 années suivantes, M. Carmichael a travaillé pour le Canadien National et pour le Canadien Pacifique à titre de superviseur des services de la mécanique. Il a également œuvré au sein des compagnies de chemin de fer OmniTRAX Carlton Trail, Hudson Bay et Okanagan Valley en tant que directeur régional. De plus, il détient les certifications de technicien des matières dangereuses et de spécialiste des wagons-citernes et a été membre de l'équipe d'intervention d'urgence du BCR. M. Carmichael vit à Calgary (Alberta).


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 5. Les enquêtes de catégorie 5 se limitent à une collecte de données, qui sont ensuite consignées dans la base de données du mode. Si une équipe d’enquête du BST a été envoyée sur les lieux de l’événement, une courte description de l’événement sera ajoutée à cette page, une fois l’enquête terminée. Généralement, l’enquête se conclut en 90 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: