Enquête sur la sécurité du transport aérien A19A0055

Mise à jour en juin 2020 : Cette enquête est à l’étape de production du rapport.

Table des matières

Descente inopinée à l’atterrissage

Canadian Helicopters Offshore
Sikorsky S-92
Au sud-ouest de l’Ile de Sable (Nouvelle-Écosse)

L'événement

Le , un hélicoptère Sikorsky S-92, exploité par Canadian Helicopters Offshore et emportant 2 pilotes et 11 passagers, effectuait un vol entre l’Aéroport international Stanfield d’Halifax (CYHZ) et le champ de pétrole et de gaz Thebaud, au sud-ouest de l’Ile de Sable (Nouvelle-Écosse), lorsqu’il a subi une baisse d’altitude à l’approche de la plateforme. Les pilotes ont décidé de retourner à CYHZ où ils ont atterri sans encombres. Personne n’a été blessé. Le BST mène une enquête.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Daryl Collins

Daryl Collins rejoint le BST en 2009 après une carrière de 20 ans avec les Forces canadiennes, ayant volé comme pilote d'hélicoptère de recherche et de sauvetage. Dans son dernier poste avec les Forces canadiennes, M. Collins a été le commandant de 103 Escadron de recherche et de sauvetage basé à Gander, Terre-Neuve.

Pendant son temps avec les Forces canadiennes, M. Collins a été responsable du développement et de mise en oeuvre de la formation de performance humaine à l'échelle des Forces canadiennes pour tous les équipages de vol, le personnel de maintenance et le personnel de contrôle du trafic aérien et a été fortement impliqué dans la sécurité des vols. En outre, il a obtenu une maîtrise en science aéronautique avec une double spécialisation dans les facteurs humains et la sécurité du système.

Depuis son arrivée au BST, M. Collins a été impliqué dans la préparation de nombreux rapports d'enquête des accidents et a été activement impliqué dans un certain nombre d'enquêtes.

M. Collins est titulaire d'une licence de pilote de ligne - hélicoptère avec plus de 3000 heures de vol.


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: