Sélection de la langue

Enquête sur la sécurité du transport aérien A21W0001

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 11 mai 2022.

Table des matières

Collision avec le relief

Robinson R44 Raven II (hélicoptère), C-FBGT
Immatriculation privée
Grande Prairie (Alberta), 39 NM NE

Voir le rapport final

L'événement

À 19 h 41, heure normale des Rocheuses, le 1er janvier 2021, l’hélicoptère R44 Raven II de la Robinson Helicopter Company (immatriculation C-FBGT, numéro de série 13801) sous immatriculation privée a décollé d’une ferme à 6 milles marins au sud de l’aérodrome d’Eaglesham/Delta Tango Field (Alberta) pour effectuer un vol de nuit selon les règles de vol à vue à destination de DeBolt (Alberta), à environ 30 milles marins au sud-sud-ouest. Le pilote et 3 passagers étaient à bord. Vers 19 h 54, heure normale des Rocheuses, l’hélicoptère est entré en collision avec le relief à 10 milles marins au sud-ouest d’Eaglesham (Alberta) (25,5 milles marins au nord-est de DeBolt). Les 4 occupants ont été mortellement blessés. L’hélicoptère a été détruit, et un incendie s’est déclaré après l’impact. Un signal de radiobalise de repérage d’urgence a été reçu par le système de recherche et de sauvetage par satellite.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2022-05-11

La prise de décision du pilote, la détérioration des conditions météorologiques et la désorientation spatiale ont mené à l’accident mortel d’hélicoptère survenu en janvier 2021 près de Grande Prairie (Alberta)
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2020-12-02

Le BST envoie une équipe à la suite d’un accident d’hélicoptère mortel survenu près de Eaglesham (Alberta)

Edmonton (Alberta), le 2 janvier 2021 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d’enquêteurs à la suite d’un accident mortel mettant en cause un hélicoptère Robinson R44 survenu près de Eaglesham (Alberta). Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région




Enquêteur désigné

Photo de Jared Doell

Jared Doell s’est joint au Bureau de la sécurité des transports du Canada en tant qu’enquêteur au sein de la Direction des enquêtes aériennes en 2019. M. Doell a fait ses débuts dans l’industrie aéronautique en 1994, lorsqu’après avoir obtenu son diplôme du Southern Institute of Technology, il a commencé sa carrière comme technicien d’entretien d’aéronefs. M. Doell a travaillé principalement dans le secteur des giravions, et possède une certaine expérience de l’aviation générale et de l’exploitation de services aériens de navette (aéronefs à voilure fixe). Son travail l’a mené partout dans l’ouest et le nord du Canada, et M. Doell a abouti dans la région d’Edmonton comme directeur de la maintenance d’un centre de maintenance agréé pour hélicoptères. En 2011, M. Doell s’est joint à Transports Canada et a travaillé comme inspecteur dans les services de la navigabilité et des normes.

M. Doell est également titulaire d’une licence de pilote privé et a eu l’occasion d’effectuer des vols récréatifs au Canada et aux États-Unis.


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.