Communiqués

BST no A11P0149

Le Bureau de la sécurité des transports ouvre une enquête sur l'écrasement du Beechcraft King Air 100 de Northern Thunderbird Air à Richmond (Colombie-Britannique)

Gatineau (Québec) le 28 octobre 2011 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a ouvert une enquête hier sur l'écrasement du Beechcraft King Air 100 de Northern Thunderbird Air qui s'est produit tout juste en dehors de l'aéroport international de Vancouver (YVR) le 27 octobre 2011.

« Nous en sommes aux premières étapes de la collecte de données et il est trop tôt pour établir les facteurs qui sont en cause », a indiqué Mark Clitsome, directeur des enquêtes aéronautiques au BST. « Cela dit, au cours de l'enquête, si nous relevons des lacunes de sécurité urgentes qui nécessitent une action immédiate, nous en aviserons les personnes concernées le plus rapidement possible. »

L'appareil en question, qui transportait sept passagers et deux membres d'équipage, s'en retournait à YVR après avoir décollé à environ 15 h 40, heure avancée du Pacifique, après qu'un instrument ait signalé un problème à bord. Le retour et l'approche semblaient se dérouler normalement, jusqu'à ce que l'appareil s'incline latéralement et qu'une aile touche au sol, après quoi l'appareil s'est écrasé sur une route peu avant la piste d'atterrissage 26L de YVR. L'équipe d'enquêteurs du BST travaillera à établir ce qui a fait en sorte qu'une approche en apparence normale et stable ait pu se terminer de façon aussi tragique.

Chaque enquête du BST comprend trois étapes principales : le travail de terrain, l'étape suivant le travail de terrain, et la production du rapport. Dans ce cas-ci, l'équipe d'enquêteurs du BST, sous la gouverne de l'enquêteur désigné, est actuellement sur le terrain pour procéder à l'examen de l'épave, pour interviewer l'équipage, les passagers et les témoins, et pour recueillir autant d'information que possible. L'équipe étudiera des facteurs comme les conditions météorologiques, l'état mécanique de l'appareil, les pratiques et les procédures, les facteurs humains, la gestion de la sécurité et la formation.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
819–994–8053