Communiqué de presse

Le BST fait le point sur les enjeux de sécurité de sa Liste de surveillance 2016 : « Les intervenants sont visiblement à l’écoute »

Gatineau (Québec), le 3 mai 2017 —Conformément à son engagement pris l’automne dernier d’adopter une approche plus proactive, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a fait le point mercredi sur ses rencontres récentes avec des intervenants clés au sujet de sa Liste de surveillance des enjeux de sécurité.

La présidente du BST, Kathy Fox, a déclaré que, plutôt que d’attendre des améliorations qui peuvent parfois prendre des années à se matérialiser, les enquêteurs et les dirigeants du BST ont passé les six derniers mois à jeter des ponts avec des représentants des gouvernements fédéral et provinciaux, ainsi qu’avec des dirigeants de l’industrie pour les inciter à prendre des mesures concrètes sur ce que le Bureau considère comme les enjeux de sécurité les plus importants pour le système de transport au Canada.

« Nous ne parlons pas seulement à Transports Canada, explique Mme Fox. Nous avons aussi rencontré des sociétés ferroviaires, des autorités aéroportuaires, des associations de l’industrie, le ministère des Pêches et des Océans et divers autres hauts fonctionnaires fédéraux et provinciaux. Autrement dit, nous nous efforçons de faire passer notre message auprès d’autant de décideurs que possible, d’un océan à l’autre. »

Selon Mme Fox, la plupart de ces rencontres visaient à soulever des enjeux particuliers auprès des intervenants qui sont les mieux placés pour agir. Les échanges avec des dirigeants des principales autorités aéroportuaires à Toronto et Vancouver, par exemple, étaient centrés sur la prévention des collisions sur les pistes et des sorties en bout de piste. Quant aux rencontres dont l’objet était d’améliorer la sécurité de la pêche commerciale, elles se sont tenues avec des fonctionnaires provinciaux de l’Î.-P.-É., notamment du ministère de la Justice et du ministère de l’Agriculture et des Pêcheries, ainsi que des représentants de la Commission d’indemnisation des accidents du travail de cette province. Des rencontres similaires ont aussi eu lieu avec des fonctionnaires et des associations du Nouveau-Brunswick, de la Colombie-Britannique et du Québec.

Étant donné que les enjeux en matière de sécurité ferroviaire, comme le transport de liquides inflammables par rail, le respect des indications des signaux ferroviaires, la gestion de la fatigue et l’utilisation d’enregistreurs de locomotive représentent presque la moitié des enjeux figurant dans la Liste de surveillance, le BST a également insisté fortement pour que des mesures soient prises dans ce secteur, selon Mme Fox. Des enquêteurs, des cadres et des membres du Bureau ont rencontré divers groupes, notamment des sociétés ferroviaires, l’Association des chemins de fer du Canada et l’Association canadienne des fournisseurs de chemins de fer. Dans chaque cas, affirme Mme Fox, « les intervenants sont visiblement à l’écoute, car notre message sur la sécurité les convainc. »

« Des organismes relaient l’information de la Liste de surveillance sur leur site Web et, après nous avoir parlé, ils ouvrent le dialogue à leur tour. »

Bien que les réactions des derniers mois semblent positives selon Mme Fox, elle reconnaît qu’il reste bien des défis susceptibles d’avoir une influence sur les progrès et que le BST doit demeurer proactif. Elle a également indiqué que le Bureau pourrait faire le point à nouveau ultérieurement au besoin, autant pour tenir les Canadiennes et les Canadiens informés que pour rappeler aux intervenants leurs engagements. « Nous avons promis de faire état de notre travail publiquement et, par conséquent, c’est exactement ce que nous allons continuer de faire. »


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca